Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Paroisse

La miséricorde, c’est l’acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre.
La miséricorde, c’est la loi fondamentale qui habite le cœur de chacun lorsqu’il jette un regard sincère sur le frère qu’il rencontre sur le chemin de la vie.
La miséricorde, c’est le chemin qui unit Dieu et l’homme, pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours malgré les limites de notre péché.

Pape François, Bulle d’Indiction, N°2

Le dimanche après Pâques est le Dimanche de la Miséricorde. C’est Saint Jean Paul II qui institua cette fête en 2000, le jour de la canonisation de Sainte Faustine. Le Christ lui avait dit « La Fête de la Miséricorde est issue de mes entrailles, je désire qu’elle soit fêtée solennellement le premier dimanche après Pâques ».

"Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde" (Mt 5,7)

Défenseur indéfectible de la vie et des plus faibles, Jean-Paul II place ce combat sous la protection de la divine miséricorde : « Comme le monde d’aujourd’hui a besoin de la Miséricorde de Dieu ! Sur tous les continents, du plus profond de la souffrance humaine semble s’élever l’invocation de la Miséricorde. Là où dominent la haine et la soif de vengeance, là où la guerre sème la douleur et la mort des innocents, la grâce de la Miséricorde est nécessaire pour apaiser les esprits et les cœurs, et faire jaillir la paix. Là où manque le respect pour la vie et pour la dignité de l’homme, l’amour miséricordieux de Dieu est nécessaire, car à sa lumière se manifeste la valeur inestimable de chaque être humain. La Miséricorde est nécessaire pour faire en sorte que chaque injustice du monde trouve son terme dans la splendeur de la vérité. »

« L’heure est venue où le message de la Divine Miséricorde doit répandre l’espérance dans les cœurs et devenir l’étincelle d’une nouvelle civilisation : la civilisation de l’Amour. » s’écrie Jean-Paul II à Cracovie en 2002. Un appel qui n’a pas fini de résonner.

  • La Prière de Saint Jean Paul II à la Miséricorde Divine

« Jésus, j’ai confiance en Toi ! Aie miséricorde de nous et du monde entier » :

« Le joyeux Alléluia de Pâques résonne encore aujourd’hui. La page de l'Evangile d'aujourd’hui, de Saint Jean, souligne que le Ressuscité, le soir de ce jour-là, est apparu aux apôtres et « leur a montré ses mains et son côté » (Jn 20, 20), c'est-à-dire les signes de sa douloureuse Passion, imprimés de façon indélébile dans son corps même après la Résurrection. Ses plaies glorieuses, qu'il a fait toucher à Thomas l'incrédule huit jours plus tard, révèlent la Miséricorde de Dieu, qui « a tant aimé le monde qu'il lui a donné son Fils » (Jn 3, 16). Ce mystère d'amour est au centre de la liturgie d'aujourd’hui, en ce dimanche in Albis, dédié au culte de la Miséricorde Divine. A l'humanité qui parfois semble perdue et dominée par le pouvoir du mal, de l'égoïsme et de la peur, le Seigneur ressuscité offre le don de son Amour qui pardonne, réconcilie, et rouvre l'âme à l’espérance. C'est un Amour qui convertit les cœurs et donne la paix. Combien le monde a besoin de comprendre et d’accueillir la Miséricorde Divine ! Seigneur, qui par ta Mort et ta Résurrection révèle l'amour du Père, nous croyons en Toi et avec confiance nous Te répétons aujourd'hui : « Jésus, j’ai confiance en Toi ! Aie miséricorde de nous et du monde entier ». La solennité liturgique de l'Annonciation, que nous célébrerons demain, nous pousse à contempler avec les yeux de Marie, l'immense mystère de cet Amour Miséricordieux qui jaillit du Cœur du Christ. Puissions-nous, aidés par elle, comprendre le vrai sens de la Joie pascale, qui se fonde sur cette certitude : Celui que la Vierge a porté dans son sein, qui a souffert et qui est mort pour nous, est vraiment ressuscité. Alléluia ! »

Saint Jean-Paul II (1920-2005)

  • La Prière du Pape François pour le Jubilé de la Miséricorde

« Seigneur Jésus-Christ,

Toi qui nous a appris à être miséricordieux comme le Père céleste » :

« Seigneur Jésus-Christ, Toi qui nous a appris à être miséricordieux comme le Père céleste, et nous a dit que Te voir, c’est Le voir : montre-nous ton Visage, et nous serons sauvés. Ton regard rempli d’amour a libéré Zachée et Matthieu de l’esclavage de l’argent, la femme adultère et Madeleine de la quête du bonheur à travers les seules créatures ; Tu as fait pleurer Pierre après son reniement, et promis le paradis au larron repenti. Fais que chacun de nous écoute cette Parole dite à la Samaritaine comme s’adressant à nous : « Si tu savais le don de Dieu ! » Tu es le Visage visible du Père invisible, du Dieu qui manifesta sa toute-Puissance par le Pardon et la Miséricorde : fais que l’Eglise soit, dans le monde, ton Visage visible, Toi son Seigneur ressuscité dans la gloire. Tu as voulu que tes serviteurs soient eux aussi habillés de faiblesse pour ressentir une vraie compassion à l’égard de ceux qui sont dans l’ignorance et l’erreur : fais que quiconque s’adresse à l’un d’eux se sente attendu, aimé, et pardonné par Dieu. Envoie ton Esprit et consacre-nous tous de son onction pour que le Jubilé de la Miséricorde soit une année de grâce du Seigneur, et qu’avec un enthousiasme renouvelé, ton Eglise annonce aux pauvres la bonne nouvelle aux prisonniers et aux opprimés la liberté, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue. Nous Te le demandons par Marie, Mère de la Miséricorde, à Toi qui vis et règnes avec le Père et le Saint Esprit, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il »

Pape François

  • Prière Universelle

En ce dimanche de la miséricorde, nous présentons à Dieu tous les besoins de notre société ainsi que ceux de nos frères et de nos sœurs de par le monde

R/ Dieu de miséricorde, tu nous aimes pour la vie

Dieu de miséricorde, par Jésus tu nous guéris

Soeur Faustine

• 1905 Troisième de dix enfants, Hélène Kowalska naît dans une famille polonaise de paysans pieux.

• 1925 Elle entre dans la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame-de-la-Miséricorde, à Varsovie. Elle prend le nom de Sœur Faustine.

• 1925-1938 Jésus lui apparaît, elle consigne ces apparitions dans son Petit Journal.

• 1938 Elle meurt à l’âge de 33 ans.

• 1993 et 2000 Béatification et canonisation.

La jeune religieuse a de longues conversations avec le Christ, qu’elle retranscrit fidèlement dans son Petit Journal, à la demande de Jésus lui-même, puis de ses confesseurs et avec la permission de sa supérieure. Elle décrit aussi l’union intime de son âme avec Dieu.

Le soir du 22 février 1931, premier dimanche de carême, le Christ lui apparaît dans sa cellule, au couvent de Plock : il est « vêtu de blanc, une main levée, comme pour bénir et l’autre posée sur la poitrine. De sa robe entr’ouverte sur le Cœur sortaient deux flots de rayons, l’un rouge, l’autre pâle. En silence, je contemplais le Seigneur, mon âme était remplie de crainte, mais aussi d’une grande joie. Au bout d’un moment, le Seigneur Jésus me dit : « Peins une image pareille à ce modèle et signe : Jésus, j’ai confiance en Vous ! Je désire que cette image soit vénérée tout d’abord dans votre chapelle, puis dans le monde entier. Je promets à ceux qui la vénéreront qu’ils ne périront pas. Je leur promets dès ce monde la victoire sur l’ennemi, mais surtout à l’heure de la mort, je les défendrai Moi-même, comme ma gloire. » Ces rayons, l’un rouge, l’autre pâle, ce sont l’eau et le sang que l’évangéliste saint Jean a vu sortir du côté du Christ après sa mort sur la croix (Jn 19, 34). Ils représentent les flots d’amour dont Jésus veut inonder l’humanité, le don gratuit et infini de sa miséricorde.

Ignorant l’art de la peinture, sœur Faustine ne peut reproduire elle-même ce qu’elle a vu. Ce n’est qu’en 1934, à Wilno (aujourd’hui Vilnius en Lituanie), après avoir consulté son nouveau directeur spirituel, l’abbé Michel Sopocko, qu’elle confie au peintre Eugène Kazimirowski de réaliser selon ses indications, dans le secret, le premier tableau original de la Miséricorde divine. Peu après, Jésus lui ordonne que l’icône ainsi réalisée soit exposée à la vénération des fidèles le dimanche de Quasimodo, le premier dimanche après la fête de Pâques. Il demande également de célébrer ce jour-là la Fête de la Miséricorde divine.

Très rapidement, sœur Faustine est atteinte de la tuberculose. Malade, affaiblie, elle demeure sereine, souriante et joyeuse. Unie à Jésus, elle fait offrande de sa vie, dans la souffrance, pour sauver les âmes du péché. Elle meurt à Cracovie le 5 octobre 1938, âgée à peine de trente-trois ans. Seuls ses supérieurs et ses confesseurs successifs sont alors au courant de sa mission.

7 avril : Mardi Saint

Le saint du jour

7 avril : Mardi Saint

Calendrier liturgique 2021

7 avril : Mardi Saint

Intention de prière du Pape pour le mois d'avril

7 avril : Mardi Saint

Année 2020 - 2021

            

7 avril : Mardi Saint

7 avril : Mardi Saint

Euthanasie en France : des voix de l’Église dénoncent le projet de loi

 

7 avril : Mardi Saint

Les zones riches en biodiversité très touchées par le réchauffement climatique

 

7 avril : Mardi Saint

Le jour du Seigneur

  • 11h Messe en direct de l'abbatiale Saint-Serge à Angers (Maine-et-Loire). Fondée par Clovis II au VIIe siècle, elle abrite les reliques de saint Brieuc, saint Serge et saint Bach. Après les différents pillages, seule la prophétesse Anne de Paul Biardeau, dans le transept, y est toujours présente. Depuis 1802, l’église abbatiale est devenue une paroisse.

Prédicateur : P. Franck Dubois, dominicain. Président : P. Jean-Marie Gautreau, curé

  • 11h50 Parole inattendue : Ariane Ascaride, actrice, sera l'invitée du jour.

Textes et chants de la messe

 

7 avril : Mardi Saint

Lectures du jour

7 avril : Mardi Saint

Une méditation guidée par les jésuites

7 avril : Mardi Saint

La cuisine des monastères

Un moine ou une religieuse nous présente une recette depuis la cuisine de son monastère. Des plats familiaux accordés aux saisons et même au temps liturgique. L’occasion de parler aussi de la relation à la nourriture, et du sens donné à sa préparation ...

 

7 avril : Mardi Saint

Le puzzle du jour : Jean (20,19-31)

7 avril : Mardi Saint

e.cinéma :

7 avril : Mardi Saint

La vidéo du jour

7 avril : Mardi Saint

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :